affranchi

affranchi, ie [ afrɑ̃ʃi ] adj. et n.
• de affranchir
1Qui a été affranchi. Esclave, serf affranchi. N. (1640) À Rome, Esclave affranchi (« libertinus »).
2Qui s'est intellectuellement libéré des préjugés, des traditions. « Le plus ferme et le plus affranchi des esprits » (Sainte-Beuve).
3 N. (1821) Vieilli Celui qui vit en marge des lois, homme du milieu. Mod. Personne qui mène une vie libre, hors de la morale courante. « Il jouait aux affranchis » (Sartre). dur.

affranchi, affranchie adjectif et nom Se disait de l'esclave, du serf qui recevait de son maître la liberté. Familier. Qui manifeste une indépendance absolue à l'égard des conventions morales ou sociales. Argot. Qui appartient au milieu et en observe les règles. ● affranchi, affranchie (synonymes) adjectif et nom Familier. Qui manifeste une indépendance absolue à l'égard des conventions morales...
Synonymes :
- émancipé
- indépendant

affranchi, ie
adj. et n.
d1./d Libéré de la servitude, de l'esclavage.
|| Subst. Esclave affranchi.
d2./d Qui s'est libéré de traditions, de préjugés, de façons de penser intellectuellement contraignantes. Un esprit affranchi, libre de toute idée préconçue.
|| Subst. Fam. Personne qui vit en marge des lois, de la morale sociale.

AFFRANCHI, IE, part. passé, adj. et subst.
I.— Part. passé de affranchir1.
II.— Adj. et subst.
A.— [En parlant d'une pers.]
1. DR. [En parlant d'un esclave] (Celui) à qui on a donné la liberté.
a) Emploi adj. :
1. Tout homme libre, originaire d'un pays allié, et retenu injustement dans l'esclavage, fut déclaré affranchi. À l'instant, huit cents esclaves se présentèrent au préteur de Sicile, et furent rendus à la liberté...
J. MICHELET, Histoire romaine, t. 2, 1831, p. 164.
b) Emploi subst. Esclave libéré :
2. Un préteur sollicitait les suffrages pour son fils. Il apprend qu'il est proscrit, se sauve dans la maison d'un de ses cliens, et son fils y conduit les assassins. Thoranius atteint par les meurtriers, se réclame de son fils, ami d'Antoine : mais c'est ton fils, lui dirent-ils, qui t'a dénoncé. Velleius Paterculus a dit sur ces proscriptions un mot qui fait horreur : « il y eut beaucoup de fidélité dans les femmes, assez dans les affranchis, quelque peu chez les esclaves, aucune dans les fils; ...
J. MICHELET, Histoire romaine, t. 2, 1831 p. 296.
2. (Celui) qui est libéré (des préjugés, des traditions, etc.).
a) Emploi adj. :
3. ...dans les grandes cités, l'individu est beaucoup plus affranchi du joug collectif; c'est un fait d'expérience qui ne peut être contesté. C'est que nous dépendons d'autant plus étroitement de l'opinion commune qu'elle surveille de plus près toutes nos démarches.
É. DURKHEIM, De la Division du travail social, 1893, pp. 283-284.
b) Emploi subst. :
4. Aussi fit-il de ses élèves des citoyens de l'humanité, des affranchis, des initiés de la raison pure. C'est un état dont quelques hommes par siècle sont dignes. Gœthe fut cela, ...
M. BARRÈS, Les Déracinés, 1897, p. 37.
En partic. Qui s'est libéré moralement, qui ignore les scrupules de conscience (en matière sexuelle notamment).
Emploi adj. :
5. Toute cette belle jeunesse est « affranchie ». Ces ouvrières sont réputées pour être parmi les moins chastes d'Espagne.
H. DE MONTHERLANT, La Petite Infante de Castille, 1929, p. 600.
Emploi subst. :
6. ... comme Thérèse protestait, elle ajouta : — Ah! tu l'as bien, toi, l'esprit de famille! tu poses pour l'affranchie... Mais depuis ton mariage, tu es devenue une femme de la famille...
F. MAURIAC, Thérèse Desqueyroux, 1927, p. 230.
Rem. S'emploie le plus souvent, dans ce sens, en parlant de femmes.
3. Arg. Qui vit en marge des lois, homme du milieu.
a) Emploi adj. :
7. Bientôt après arrivent les cochers de chez Latouche, tous bons diables, mais gueulards! Les plus jeunes posent aux gars « affranchis » avec leur pantalon à patte d'éléphant, leur foulard tordu sur leur nuque rasée.
E. DABIT, L'Hôtel du Nord, 1929, pp. 49-50.
b) Emploi subst. :
8. Affranchi :..., grand voleur de rue. (ms Jacquinot, 1820-1840).
L. LARCHEY, Dict. historique d'argot, nouv. suppl., 1889, p. 3.
9. Le héros des Anges noirs, Gabriel Gradère, est le frère d'un affranchi de Carco. Vu par Carco, il ne paraîtrait nullement effroyable, il prendrait un aspect presque normal, parce que son cas n'engagerait pas l'éternité. Un trafiquant de coco, un souteneur, un maître chanteur, c'est l'art unique de « Monsieur Francis » de nous les rendre proches et familiers.
F. MAURIAC, Journal 2, 1937, p. 154.
10. Affranchi (fagot). Forçat libéré.
Ch.-L. CARABELLI, [Langue de la pègre].
B.— Sens techn.
1. BÂT., subst. masc. ,,Dans un bloc équarri ou un morceau taillé utilisé en construction, excédent d'épaisseur sur les dimensions à obtenir, pour permettre une retaille ultérieure éventuelle sans descendre au-dessous desdites dimensions.`` (Lar. 3).
2. Pour les autres sens techn., cf. affranchir1 II B.
Prononc. :[]. Enq. ://.
STAT. — Fréq. abs. litt. :622. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 1 141, b) 889; XXe s. : a) 784, b) 723.

affranchi, ie [afʀɑ̃ʃi] adj. et n.
ÉTYM. 1640, n.; de affranchir.
1 Qui a été affranchi. || Esclave, serf affranchi.
N. À Rome, Esclave affranchi (libertinus). || Un affranchi, une affranchie.
1 Jamais un affranchi n'est qu'un esclave infâme;
Bien qu'il change d'état, il ne change point d'âme (…)
Corneille, Cinna, IV, 6.
2 Sous Néron, on demanda au Sénat qu'il fût permis aux patrons de remettre en servitude les affranchis ingrats (…)
Montesquieu, l'Esprit des lois, XV, 18.
2 Qui s'est intellectuellement libéré des préjugés, des traditions. || Un individu affranchi des modes de pensée de son temps. || Une femme affranchie. || Jeunesse affranchie.N. || Elle joue à l'affranchie.
3 Aussi fit-il de ses élèves des citoyens de l'humanité, des affranchis, des initiés de la raison pure. C'est un état dont quelques hommes par siècle sont dignes.
M. Barrès, les Déracinés, p. 37 (1897).
3 (1821). Argot, vieilli. Qui vit en marge des lois, qui est du milieu.
4 Les plus jeunes posent aux gars « affranchis » avec leur pantalon à pattes d'éléphant, leur foulard tordu sur leur nuque rasée.
Eugène Dabit, Hôtel du Nord, p. 50.
N. m. (Mod.). || Un affranchi : une personne qui mène une vie libre, hors de la morale courante.
5 (…) il y a plus de caves qui montent au bagne que d'affranchis.
Henri Charrière, Papillon, p. 41.
REM. L'emploi substantif permet d'opposer deux aspects de l'« affranchissement » : morale sexuelle pour les femmes (emplois féminins du sens 2.), morale juridique et policière pour les hommes (sens 3.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affranchi — affranchi, ie (a fran chi, chie) part. passé. 1°   Esclaves affranchis par leur maître. Les esclaves des colonies anglaises et françaises ont été affranchis. Les Américains du Nord affranchis de la domination de la Grande Bretagne. Affranchi de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Affranchi — (spr. frangschi), befreit; so hieß la ville affranchie Lyon während der Revolution …   Pierer's Universal-Lexikon

  • affranchi — affranchi, e adj. et n. Qui a rejeté tout scrupule, tout souci de morale. / Qui observe les règles d honneur du milieu (arg.) …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Affranchi — Affranchissement  Pour l’article homonyme, voir Affranchissement (système postal).  L’affranchissement est une procédure juridique qui permet au propriétaire d un esclave de lui rendre sa liberté. Sommaire 1 Antiquité …   Wikipédia en Français

  • affranchi — I. Affranchi, [affranch]ie. part. pass. Il a les significations de son verbe. II. Affranchi, [affranch]ie. subst. Esclave à qui l on a donné la liberté. L affranchi d Auguste. la condition d affranchi. Acté l affranchie de Neron …   Dictionnaire de l'Académie française

  • affranchi — adj., libéré : liberâ, â, é pp. (Albanais.001). A1) affranchi // libéré affranchi (d une dette), acquitté, délivré (d une promesse, d un engagement), qui n est plus redevable : kito, a, e <quitte> adj. (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Affranchi — The word affranchi in the context of Haiti and other French Caribbean colonies meant specifically an emancipated slave. It was used more generally by whites for all free people of color (gens de couleur libre). Most of those were mulattoes, or of …   Wikipedia

  • affranchi —   adj.   Mis au courant. Voir affranchman.    C était des mensonges, c était de l infecte injustice... Je le sentais nettement. Car j étais affranchi! Ces salades puantes c était pour que je bosse à l œil!... Il profitait de mes parents.. Qu ils… …   Dictionnaire Céline

  • Pallas (affranchi) — Pour les articles homonymes, voir Pallas. Marcus Antonius Pallas (v. 1 – 63) fut un important affranchi grec et secrétaire durant les règnes des empereurs romains Claude et Néron. Il avait un frère cadet, Marcus Antonius Felix, procureur de la… …   Wikipédia en Français

  • Calliste (affranchi) — Pour les articles homonymes, voir Calliste. Caius Julius Callistus ou Calliste est un affranchi durant les règnes de Caligula et de Claude, qui profita de son influence sur Claude pour exercer le pouvoir. Esclave d origine grecque, il est acheté… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.